Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saints Pierre et Paul en Genevois Eglise Catholique du canton de Saint Julien en GenevoisParoisse Saints Pierre et Paul en Genevois
Menu

Sur le chemin

Homélie du 3ème dimanche de Pâques.

L'Évangile de ce dimanche, nous rapporte l'histoire d'une rencontre sur un chemin comme il y en a tant. Mais cette rencontre est celle du ressuscité avec deux disciples et, à travers eux, on pourrait dire, avec tous les disciples, avec nous aujourd'hui !

La Parole nous dit et nous redit, à temps et à contre-temps, que le Christ cherche à nous rencontrer. Il se met à notre pas -
« Tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui même s'approcha et il marchait avec eux ». Et Jésus rejoint les disciples dans leur déception. Déçus par la tournure des événements concernant la passion et la mort de Jésus, mais déçus aussi par cet homme extraordinaire, en qui ils avaient mis toute leur confiance « Nous espérions qu'il serait le libérateur d’Israël, nos chefs l'ont livré, l'ont fait condamner et l'ont crucifié ».

Le Christ nous rejoint dans tout ce qui fait nos vies, dans nos déceptions. Et il est vrai que nos espérances, nos attentes humaines ont souvent été déçues. Nous connaissons toutes ces litanies des déceptions : les conjoints, les parents par les enfants et réciproquement … Déceptions humaines mais aussi spirituelles : les disciples sont déçus par le Christ et nous aussi nous pouvons être déçus. Il nous arrive de prier pour une cause qui nous paraît bonne, par exemple la guérison d'un enfant ou d'un jeune parent et nous ne sommes pas exaucés ; en tout cas pas comme on le souhaiterait. Personnellement, je crois que notre prière est toujours exaucée mais rarement comme nous le voudrions.

En fin de compte, toutes ces suites de déceptions qui jalonnent nos vies ont sans doute le rôle positif de nous faire entrer dans le réel, de nous sortir de nos illusions et plus profondément : elles cassent en nous le désir de toute puissance qui nous habite tous afin de nous faire entrer dans le projet d'un autre. Et c'est là que nous rejoignons le texte d'aujourd'hui car Jésus veut emmener ses disciples plus loin. Il va les aider à découvrir que la vie humaine est habitée par une présence. La présence du ressuscité qui fait que toute vie reste bonne parce qu'elle est visitée par celui qui a vaincu le mal et la mort pour toujours. C'est ce que nous célébrons en chaque eucharistie car ce long texte des disciples d'Emmaüs est comme le déploiement d'une célébration eucharistique.

Le Christ nous rejoint, il commente les écritures, il partage le pain et les disciples repartent tout joyeux ; ils deviennent les missionnaires de la Bonne Nouvelle !

Que cette eucharistie soit vraiment le lieu où nous reconnaissons le Christ comme le Vivant et que cette présence diffuse et irrigue toute notre semaine.
Père Louis.
3° Pâques A Luc 24 , 13 – 35