Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saints Pierre et Paul en Genevois Eglise Catholique du canton de Saint Julien en GenevoisParoisse Saints Pierre et Paul en Genevois
Menu

De retour des JMJ de Madrid

Marie a participé aux JMJ de Madrid en août 2011 et nous donne son témoignage.


Nous étions huit cents jeunes de 16/17 ans à partir ensemble aux JMJ 2011 de Madrid avec la communauté de l’Emmanuel.



Mais qu’est-ce que je fiche ici ?

J’y suis allée et j’avoue le premier jour, m’être posé cette question : « Mais qu’est-ce que je fiche ici ? » Mais avec la session de préparation aux JMJ à Paray-le-Monial nous avons bénéficié d’une grande qualité d’enseignements, de témoignages et de méditations  et d’adoration qui nous a permis de vivre les JMJ dans la grâce et l’amour de Jésus Christ. Nous sommes passés par Lourdes le 15 août afin d’achever cette préparation avec l’aide de notre mère à tous, la vierge Marie qui intercède chaque jour pour nous.

Arrivés à Madrid sous une chaleur torride et souffrant d’un manque de sommeil - qui en temps ordinaire nous aurait rendu la vie difficile - c’est portés par l’Esprit Saint et par l’amour du Seigneur que nous avons accueilli le Pape, notre guide, dans l’énergie et la joie générale.


Changer ma vie

C'est dans ce contexte, entourée de plus d’un million de jeunes rassemblés autour du Christ et guidée par le Pape, qu’un soir, lors d’une adoration, j’ai compris une chose qui va changer ma vie : j’ai réalisé, en contemplant le Saint Sacrement et le crucifix, que Jésus, dans son amour immense, a préféré se sacrifier plutôt que je vive dans le péché. Lui, le Christ fils de Dieu, Lui, parfaitement innocent et saint, est mort sur la croix endurant les souffrances terribles afin que je puisse vivre. C’est le plus grand acte d’amour qu’on puisse trouver sur cette terre, un acte qui n’a jamais été égalé et qui ne le sera jamais.

Et que me demandait-il en échange ? De la reconnaissance ou la servitude ?     -   De l'amour !


Il me demandait de l’aimer « de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute mon intelligence et de toute ma force » et d’aimer «mon prochain comme moi-même». Le Seigneur aime chacun de nous comme son préféré.


Réalisant cela, comment rater une seule occasion de bénéficier du sacrement de réconciliation ou du sacrement de l’Eucharistie ?


Je rends grâce aujourd’hui au Seigneur de m’avoir permis de vivre ce rassemblement à Madrid qui m’a apporté tant d’amour et de joie en communion avec Dieu et l’Eglise.
 

Marie, août 2011