Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saints Pierre et Paul en Genevois Eglise Catholique du canton de Saint Julien en GenevoisParoisse Saints Pierre et Paul en Genevois
Menu

Je vous dis...

Homélie du 6ème dimanche ordinaire

Voilà un texte qui n'est pas des plus simples. Il fait partie de ces chapitres de l'Évangile de Saint Mathieu appelé « Le sermon sur la montagne ». Ce long enseignement de Jésus à ses disciples qui s'ouvre par les Béatitudes, un appel au bonheur : Heureux !

Ceci nous met déjà sur un chemin de compréhension : l'Évangile est et demeure une Bonne Nouvelle, c'est le même mot. Tout ce que Jésus nous donne comme chemin de vie ne peut être que bon dans notre relation avec les autres et avec Dieu.
Plus précisément dans ce passage, Jésus reprend les commandements de la loi Juive, loi de Moïse avec ce refrain : « Vous avez appris qu'il a été dit... »  et Jésus de donner l'interprétation que la loi doit prendre avec lui « Et bien moi, je vous dis...». Non, Jésus n'est pas venu abolir la loi mais l'accomplir, comme il le dit, en un mot lui donner la plénitude de l'amour.

Nous le savons, dans le vivre ensemble, la loi est nécessaire. C’est un peu comme le squelette dans le corps qui permet la cohésion d'une société. La loi de Moïse est certes une loi religieuse mais qui s'appliquait aux différents aspects de la vie quotidienne (ex loi coranique). Le Christ, autour de ce squelette de la loi, vient mettre de la chair, de la consistance. Il vient accomplir la loi juridique par la loi de Dieu, le commandement de l'amour. Ainsi nous sommes invités à aller plus loin que de vivre un rapport de justice les uns avec les autres - ce qui n'est déjà pas si mal, mais devient vite desséchant dans la relation - mais à aimer. Je vous donne un commandement nouveau dit le Christ « Aimez vous les uns, les autres comme je vous ai aimés ».


Nous le savons, notre vie de foi ne se limite pas à suivre une règle de vie, mais c'est bien plus entretenir une relation vivante avec le Christ qui nous invite à entrer dans son projet d’amour, ce qui est bien plus exigeant. Le bout de cette exigence est le pardon donné, même aux ennemis. Cette proposition du Christ est et demeure à travers les générations de croyants une source de vie, d'amour qui nous sort de nos engrenages mortifères dans lesquels nous nous enfermons trop souvent. Oui, l'Évangile est exigeant, mais en même temps il est fait pour nous ; nous sommes taillés pour lui...Il suffit de nous ouvrir à la grâce de Dieu toujours à l'œuvre en nous et autour de nous.
Père Louis.
6è D.O. A MT5, 17-37