Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse Saints Pierre et Paul en Genevois Eglise Catholique du canton de Saint Julien en GenevoisParoisse Saints Pierre et Paul en Genevois
Menu

Être disciples

Homélie du 2ème dimanche de Pâques

L’évangile de ce dimanche nous invite à regarder les disciples, ces témoins du Christ ressuscité.

Les Apôtres dont il est question dans l’évangile. Angelo et Karol qui sont canonisés, déclarés saints aujourd'hui sous leurs noms de papes : Jean XXIII et Jean-Paul II. Et nous mêmes, comment avons nous à être témoins dans ce monde difficile et souvent violent ?

Il nous est dit que les disciples étaient habités par la crainte, et Jésus vient, il était là au milieu d’eux, il leur dit : « la paix soit avec vous ! » ; ils furent remplis de joie en voyant le Seigneur.

Quel cheminement ! Puissions-nous faire le même... En effet, nous arrivons chargés et habités par de multiples sentiments, craintes, soucis et la Parole nous affirme « le Seigneur est là, au milieu de nous ». Et il nous dit : « la paix soit avec vous ! » La paix qui ne vient pas du monde, mais cette paix du ressuscité qui vainc toute crainte puisqu'elle a franchi la mort. C'est cette même paix que le désormais Saint Jean-Paul II annonçait au monde le soir de son élection comme évêque de Rome « N'ayez pas peur ». Et la bonté de Saint Jean XXIII était le signe visible de cette bonté de Dieu qui chasse la crainte des cœurs.


Oui, le Seigneur est là au milieu de nous et peut-être, comme Saint Thomas, voudrions nous voir ses plaies, le toucher ? Cependant nous avons à nous rappeler qu'après Pâques nous sommes dans le « croire sans voir ». Jésus reste invisible parce qu'il n'a pas repris sa vie d'avant la passion. Il est vivant d'une vie autre, qui appartient au monde de Dieu qui ne se voit pas : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu ». Si Jésus apparaît, c'est à la manière divine dans les écritures : elles servent à comprendre, non à voir Dieu. Le ressuscité ne se rencontre que dans la foi.


Alors, aujourd'hui, on peut se dire que rien de plus ne nous sera donné, mais surtout rien de moins, c'est à dire la Sainte Écriture, les sacrements dont l'eucharistie où Dieu, en Jésus ressuscité, se donne à nous et les grands témoins de la foi comme nos deux nouveaux saints qui sont autant de signes que Dieu met sur notre route de manière communautaire car c'est bien à l'Église, dans son ensemble et sa diversité des dons, que sont donnés tous les moyens nécessaires à sa mission. Le fruit c'est la joie « Les disciples sont remplis de joie en voyant le Seigneur ». Que cette joie de Pâques soit la nôtre aujourd'hui !
Père Louis.

2° Pâques A Jean 20 ,19 – 31